European Association for Jewish Culture

 

 

Notices biographiques des lauréats 2004 :


Allemagne :

Arts Visuels : Pavel Feinstein : Retrospective
Pavel Feinstein est né à Moscou. Il vit et travaille depuis 1980 à Berlin. Il a étudié à Moscou et à Berlin. Son travail et sa pratique picturale l'ont fait exposer très vite en Europe, dont l'Allemagne, l'Autriche et la Grande Bretagne. Apparenté à l'hyperréalisme européen pour certains de ses travaux, il manie aussi en techniques mixtes un symbolisme qui le font évoluer dans des sujets bibliques avec lesquels il prend certaines libertés. Il est reconnu par ses pairs et d'éminents critiques dont Max Lieberman. Il expose dès le 14 Mars 2004, une large Rétrospective au Moses Mendelsohn Academie à Halberstadt.
www.pavel-feinstein.de

Autriche :

Théâtre : Warren Rosenzweig : Peter und der Wolf
Warren Rosenzweig, né à Vienne, est l'auteur d'une vingtaine de pièces de théâtre représentées en Autriche et en Allemagne. Il a été le directeur à New-York du BACA Downtown Theater et a créée the "Jewish Theater of Austria" en 1999.
Peter und Der Wolf (adapté et traduit en autrichien d'une pièce d'Ari Roth, célèbre auteur new-yorkais de pièces de théâtre) traite de la crise d' identité des juifs autrichiens issus de la seconde génération des survivants de la Shoah, leur confrontation aux difficultés que ressentent aussi les non juifs issus de la même génération et des jeunes de nationalité américaine et allemande. A travers une remise en question de Jorg Haider, le politicien autrichien mis au crible de la société et de la culture, c'est une série de portraits et de personnages qui défilent, où l'humour, le drame, le fait religieux et la politique se mêlent en un quadrilatère serré.
www.jta.at

Belgique :

 

Musique : Mickael Grébil, Zahava Seewald : Poésie hébraïque et musique
Zahava Seewald est une chanteuse belge dont le répertoire va du chant ashkénaze en hébreu et en yiddish, au chant juif oriental et au chant religieux. Michaël Grébil, joueur d'oud et compositeur, s'inspire autant des musiques actuelles, électroniques que du répertoire médiéval.
Le projet Poésie hébraïque et musique, produit par le label Tsadik, fondé par le New-yorkais John Zorn, a consisté, sur une base de musique juive orientale, principalement judéo marocaine, à mettre en musique les grands poètes hébreux du Moyen Age à nos jours, tout en laissant une grande part à la création : mélodies nouvelles, son nouveau où l'élément traditionnel passe à l'arrière-plan. L'introspection, l'intimité et le questionnement sont des thèmes qui ressortent de ces poèmes.
www.tzadik.com

Espagne :

 

Théâtre : Olympia Estrella : Encuentro
Olympia Estrella, née d'une famille andalouse de Grenade, a une formation de danseuse à la fois enseignée par des maîtres gitans, mais également un parcours classique marqué par le Conservatoire de Grenade, elle inclut également dans sa danse le jazz et la danse contemporaine, notamment dans sa participation à la Spectrum Jazz Company. Dans le solo Encuentro elle allie le flamenco, le jazz et la musique populaire issue des communautés juives de Roumanie, d'Espagne, des Balkans. Le spectacle sera joué au Jewish State Theatre de Bucarest en mars 2004.

France :

 

Arts Visuels : David Benaïnous : Traces de l'exil, exil des traces
David Benaïnous, né à Paris,a déjà exposé à Paris et dans d'autres villes européennes. Autodidacte, il revendique dans son travail ses origines tunisiennes et tout spécialement djerbiennes. D'importants collectionneurs, dont Jacqueline Frydmann, ont fait l'acquisition de ses oeuvres. Photographe des villes (New-York), il poursuit actuellement un travail en Pologne sur les traces des 'machines outils concentrationnaires' et des lieux de l'oubli où le quotidien prend parfois sa revanche. Il expose actuellement ses œuvres à la Galerie "Emotion" à Paris. Son projet Traces de l'exil, exil des traces sera mis en place en juin au Centre Rachi à Paris et en d'autres villes d'Europe cet été.

 

Arts Visuels : Joseph Dadoune : Univers
Joseph Dadoune, né à Nice, a poursuivi de longues études en théologie, se spécialisant en études talmudiques. Une formation à la Villa Arson à Nice lui a permis de se confirmer comme artiste plasticien et photographe. Il a principalement exposé à Strasbourg, Toulouse, Paris , en Israël, aux Etats-Unis, à Costa Rica. Il est éminemment connu comme jeune créateur. Ses installations lui ont valu de nombreuses reconnaissances européennes.
Son projet Univers, installation photographique-vidéo et internet est présenté en mars 2004 à Nice puis est amené à tourner en Israël puis à Miami aux Etats-Unis. Il traite du monde intérieur d'un personnage, nourri par l'histoire de la Bible hanté par les déportation, la Shoah et la richesse de la réalité d'Israël.

www.alonsegevgallery.com


Arts Visuels : Daniel Mordzinski : L'Europe des Ecritures Juives
Daniel Modzinski né à Buenos Aires, établi à Paris depuis 1989, est fort d'une expérience de photo journalisme et de cinéma. Il a réalisé de nombreux projets qui ont donné lieu à des livres dont La Ciudad de Las Palabras ouvrage sur les liens entre écrivains latino-américains et Paris, livre qui a obtenu le prix d'argent du Festival des Trois Continents décerné par un jury européen.
De très nombreuses expositions à l'étranger jalonnent son parcours : Italie, Espagne, Colombie, Mexique. Son projet : L'Europe des écritures juives est une réalisation originale qui met en place les rapports entre écrivains et lieux en Europe, dialogues de regards, portraits en situation dans les grandes villes européennes.
Une première exposition à Barcelone intitulée Visages et regards accompagnée
d'un livre est prévue à la fin du mois de juin 2004.


Arts Visuels : Felix Rozen : Rétrospective Felix Rozen
Felix Rozen est né à Moscou en 1938, il a reçu à Varsovie une formation complète allant de l'architecture d'intérieur à la peinture, en passant par la gravure et la photographie. Il multiplie les expériences à Paris, aux Etats-Unis et au Japon et participe à de nombreux salons - FIAC, Réalités Nouvelles, Montrouge (premier prix de sculpture), Biennale Internationale de Brest (Premier Prix de peinture). Il expérimente en particulier l'intersection de l'image et du son. Le projet Rétrospective Félix Rozen réunit peintures, sculptures, installations et estampes : c'est un travail transversal sur la mémoire collective et individuelle. L'exposition aura lieu au Palais des Congrès au Mans d'avril à mai 2004.

 

Musique : Albert Benhamou : Noé, No Way
Albert Benhamou a fondé le groupe Al Benson Jazz Band en 1997 qui interprète les meilleurs succès de Herbie Hancock, Horace Silver, Lee Morgan, musiciens ancrés dans la tradition des Jazz Messengers et du " groove ", la pulsation qui fait danser.
Passionné par des textes liés à la mystique juive, Albert Benhamou trouve une réponse à ses interrogations dans le Livre des mystères, qu'il décide d'adapter en musique : il compose, écrit et interprète l'opéra-jazz Noé, no way qui comporte des déclamations poétiques et humoristiques et constitue une réflexion sur le métissage musical et les identités multiples.


Théâtre : Zohar Wexler, Dan Wollmann, Bianca Marzner : Yadja ou la tête ailleurs
Zohar Wexler, né à Haïfa, diplômé de l'École Florent a déjà mis en scène un certain nombre de pièces en Europe et à Paris, dont au Théâtre Dejazet et au Théâtre de l'Epée de Bois. Jéhu de Gilad Evron, a été une pièce très remarquée par la critique.
Son nouveau spectacle, Yadja ou la tête ailleurs, sur un texte de Bianca Marzner et de Dan Wollman est une pièce très intimiste incarnée par la chanteuse et actrice Talila Gutwilig. Elle met en scène une femme marquée par son passé. Survivante de l'holocauste, confrontée à un hier, un aujourd'hui et un demain qui doivent conjuguer ensemble, c'est la vie avec son humour, son quotidien et son grotesque qui défile.
La pièce est attendue en mars au Théâtre de l'Opprimé à Paris.


Théâtre : Tamara Mielnik : Empreintes
Tamara Mielnik, née à Bruxelles de parents polonais survivants de la Shoah, a émigré en Israël en 1971. Elle est la créatrice au lycée de l'Académie Rubin de Jérusalem de la première option Danse dans un lycée d'Israël. Elle devient danseuse et chorégraphe. Elle évolue aujourd'hui entre Bruxelles, Paris, et Israël.
En I985, elle reçoit le prix de la Fondation Sharett à New-York et elle est reçue par la compagnie Alvin Ailey. Parmi ses nombreuses créations, citons, Via Bethléem (1990), Le Saltimbanque de Vitebsk un hommage par le biais du mutimédia à Marc Chagall (1992). Dans son nouveau spectacle Empreintes, elle partage l'espace multi-dimensionnel entre danse, vidéo, chorégraphie. L'accompagnement musical est assuré par Stéphane Pleskoff, professeur et compositeur de jazz. L'évènement est attendu au Festival des 15èmes Rencontres du Jeune Théâtre Européen du 2 au 12 Juillet à Grenoble.

Grèce :

 

Arts Visuels : Zanet Battinou : The Synagogues of Greece : Light and shadow
Zanet Battinou est directeur du Musée Juif de Grèce à Athènes, il prend en charge l'exposition de ce parcours photographique à travers les synagogues de Grèce réalisé par les photographes Samuel Negrin et Giannis Panagakos. D'origine grecque différente, ils ont adopté le parti pris du noir et blanc et l'innovation technique pour mettre en relief la diversité des synagogues de Grèce.
Le projet The synagogues of Greece : Light and Shadow recrée les sensations liées à ces lieux : calme, paix, sentiment du sacré. Il sera présenté à Benrubi Art Galery au Musée Juif d'Athènes de novembre 2004 à mai 2005.
www.jewishmuseum.gr



Hongrie :

 

Musique : Jozsef Balogh : Haggada Klezmer Symphony
Jozsef Balogh est compositeur et clarinettiste virtuose en musique classique, klezmer, et gitane. Il est le président fondateur du Hungarian Clarinet Society. Sa première composition Klezmer Suite a été jouée dans le monde entier. Il est le directeur de la Javne Music School de Budapest. Sa nouvelle composition Haggada Klezmer Symphony, jouée par Ale Brider Band recrée les événements principaux de la Haggada, elle se base sur des morceaux klezmer traditionnels et des mélodies et harmonies juives anciennes rappelant l'atmosphère des soirs de Seder. La première sera au Petofi Hall de Budapest.

Hollande :

 

Musique : Burton Greene : Ancient and New Roots
Burton Greene (Amsterdam, Pays-Bas) a étudié la musique classique à la Fine Arts Academy de Chicago. En 1962, il va à New-York où il monte The Free Form Improvisation Ensemble avec le bassiste Alan Silva. Ils enregistrent pour le label ESP-Disk. Il s'installe en Europe, Paris, puis Amsterdam où il vit actuellement. Son travail le plus récent avec le groupe Klezmokum, allie la musique juive avec l'improvisation et le jazz. Ils ont joué dans de nombreux festivals notamment le festival de jazz d'Amiens. Ancient and new roots est un projet d'enregistrement de CD. La musique allie des mélodies traditionnelles hassidiques et des travaux de compositeurs juifs du vingtième siècle; Greene ajoute à ce mélange des thèmes folkloriques rythmés et poignants.

Italie :

 

Musique : Francis Biggi : Jewish Life at the Crossroads in Renaissance Italy
Francis Biggi a étudié l'histoire médiévale et l'histoire de la musique à Milan et à la Schola Cantorum Basiliensis à Bâle. Il est membre fondateur de deux ensembles de musique médiévale italienne des années 80 : Alia Musica et Ars Italica.
Depuis 1992, il est co-directeur de l'Ensemble Lucidarium de Milan avec Avery Gosfield. Leur projet La istoria de Purim io ve lo racconto : Jewish life at the Crossroads in Renaissance Italy est une reconstruction moderne de l'environnement musical des communautés juives italiennes de la haute Renaissance. C'est un projet dédié à l'héritage musical et poétique des communautés sépharades et ashkénaze du nord de l'Italie. Le projet sera joué au Regensburg Early Music Festival et se produira en Belgique, Croatie, Allemagne, Italie, Slovaquie, Suisse. Il sera enregistré pour le label "L'empreinte digitale".


Théâtre : Laura Forti : Tell Me - A Story That's Never been Written
Laura Forti née à Florence en Italie, est actrice et metteur en scène. Elle est aussi co-directrice de l'Institut Centrale del'Arte avec le compositeur Roberto Téo Paoli.
Ensemble, ils ont mis en scène la pièce de Georges Tabori, The Cannibals et celle de Forti Le nuvole tornano a casa. Tell me, son projet théâtral monté en collaboration avec l'Institut Centrale dell'Arte met en scène dans les années cinquante, les victimes de la Shoah en Italie et leur droit aux indemnisations, leurs confrontations sociales, politiques, culturelles en cette période particulière d'après-guerre en Italie.


Norvège :

 

Théâtre : Jaap den Hertog : Sand Between Your Toes
Jaap den Hertog est un créateur de marionnettes, un acteur et dirige le Teater Fusentast à Trondheim en Hollande. Son travail est reconnu en Suède, en Belgique, en France, en Russie en Afrique, en Lituanie. Le thème de son spectacle Sand between your toes a été influencé par la propre histoire de sa famille en 1947 en Hollande. Il sera monté au Porsgrunn International Theater Festival en Norvège.

 

Pologne :

 

Arts Visuels : Janusz Marciniak : Only the Old Shrub of Lilac Remains  
Janusz Marciniak est né à Poznan en Pologne. Critique d'art, il est également conservateur de la J.J Haubenstock Collection à Cracovie. Il a travaillé en France pour l'Entraide Européenne et L'Institut polonais à Rome.
Il a réalisé des films documentaires. Intitulé Only the Schrub of Lilacs remains, le projet
est une immense installation, qui met en place les "restes" d'une synagogue à Poznan, aujourd'hui transformée en piscine et joue sur l'effet spectaculaire, fort
d'un passé et d'un présent qui s'entrechoquent entre eux.


Musique : Bartosz Chajdecki : Jewish Suite
Bartosz Chajdecki s'intéresse très jeune à la composition. A seize ans il rejoint le cabaret Camelot Dungeon de Cracovie en tant que pianiste accompagnateur et depuis il écrit de la musique pour des pièces comme par exemple A little Requiem for Kantor, montré au festival d'Edinburgh en 1998. En 1999, il est accepté à l'académie de musique de Cracovie et est membre de l'orchestre de chambre Forum Sinfonia. Son projet Jewish Suite est une composition pour orchestre de chambre, clarinette et piano. Le but du compositeur est de juxtaposer des mélodies juives traditionnelles avec des formes habituellement non associées avec la culture juive, d'origines diverses comme le tango, la valse ou la sarabande. Jewish Suite sera joué par le Forum Sinfonia au Centre de la Fondation Judaica pour la Culture juive à Kazimierz, Cracovie.

 

République Tchèque :

 

Arts Visuels : Michaela Hajkova : Passageways
Michaela Hajkova est née à Prague, elle est historienne d'art et conservatrice de la section artistique du Musée Juif de Prague. Elle a collaboré à de nombreuses réalisations d'expositions d'art moderne, notamment à Vienne, Graz, Paris, Stockholm. Le projet qu'elle soutient intitulé Passages emprunte son titre à l'œuvre de Walter Benjamin. L'exposition met en valeur le travail du photographe tchèque Karel Cudlin, artiste de renommée européenne. Ses œuvres photographiques en noir et blanc seront exposées à la Robert Guttman Galery à Prague.

 

Royaume-Uni :

 

Arts Visuels : Susan Hiller : The J Street Project
Susan Hiller vit à Londres depuis vingt-cinq ans. Elle a déjà exposé ses installations vidéo et ses photographies en Autriche, au Canada, à Cuba, en Allemagne, en Norvège et aux Etats-Unis. Son projet, The J Street Project comprenant video, film et livre de grandes dimensions, met en place 170 enseignes de rues en Allemagne, jouant avec les anciens noms aux consonances juives, rues rebaptisées et banalisées dont la fameuse Judenstrasse. Son exposition a lieu à Berlin au Museum Hamburger Bahnhof.

 

Musique : Andrew Lovett : Abraham
Andrew Lovett est compositeur depuis 1987. Il a été co-fondateur de l'Alchemy Music Theatre et fondateur et directeur artistique du Cambridge Digital Arts Festival en 1998. Il se spécialise e electro-accoustique, voix et musique de chambre, opéra et théâtre. Son nouveau projet Abraham est un opéra digital pour 5 voix et machines accompagné d'un livret de Mike Levy. Il sera joué et produit par le Vocem Electric Voice Theatre. L'opéra est divisé en deux actes : le premier raconte l'histoire originale d'Isaac et d'Abraham ; le second se passe dans une cour de justice californienne, où est jugé un criminel moderne, cet acte s'inspire du livre de Carol Delaney (1998) : Abraham on Trial : the Social Legacy of Biblical Myth. L'enregistrement comprendra des lectures de l'histoire d'Abraham et Isaac en hébreu, arabe, grec, latin, et les langues européennes modernes. La première sera au Cambridge Drama Centre/Junction en 2005.

 

Théâtre : Yael Flexer : Flexitime
Yael Flexer d'origine anglaise est chorégraphe. Elle a fondé la Bedlam Dance Company à Londres. Ses tournées l'ont menée un peu partout dans le monde et elle dirige des ateliers en Europe. Ses voyages en Inde ont influencé son style.
Jouant sur sa double identité israélienne et anglaise, elle met en scène Flexitime recherche sur le thème de l'exil, prochainement programmé à Londres.


Théâtre : Michael Kustow : An Arm and a Leg
Michael Kustow est écrivain, metteur en scène et producteur. En tant que directeur artistique pour la télévision britannique, il a programmé plus de 500 heures d'émissions artistiques et musicales et notamment il a collaboré avec Michael Nyman pour produire un opéra original : The Man Who Mistook His Wife for a Hat, basé sur une œuvre de Oliver Sack. Michael Kustow est ensuite devenu producteur indépendant pour la télévision. Toujours en collaboration avec Michael Nyman, il réalise un nouveau projet An Arm and a Leg, une pièce de théâtre musicale s'inspirant d'évènements réels de la vie en parallèle de deux actrices féminines : une israélienne juive et une israélienne palestinienne. Le projet sera joué au Young Vic Theatre à Londres, puis au Festival Acco en Israël, puis fera une tournée européenne.

 

Théâtre : David Schneider : Making Stalin Laugh
David Schneider, acteur, écrivain et metteur en scène, est connu au Royaume-Uni pour son travail d'acteur/écrivain pour les comédies télévisuelles The Day Today, Knowing Me, Knowing You et Friday Night Armistice. La nouvelle pièce de David Schneider
Making Stalin laugh est un drame inspiré des performances expressionnistes du Yiddish Art Theatre de Moscou dans les années 20 et 30. La pièce se concentre sur Nokhum Senders, l'acteur yiddish célèbre pour avoir fait rire Staline à une époque où l'Etat subventionnait le théâtre yiddish soviétique qui était très innovatif. Mais en 1952, les personnages principaux de la culture yiddish écrivains acteurs, artistes, et poètes, furent exécutés par Staline et cette culture disparut. Une production du Living Pictures productions au Theatre Actor's Centre à Londres.

 

Ex-Yougoslavie :

 

Théâtre : Boris Cakshiran : The Blonde Jewish girl
Isaac Samokovlija, auteur méconnu né en 1889, a exercé une activité de médecin autant que d'écrivain, auteur de nombreuses nouvelles et romans et de trois pièces de théâtre, il est décédé en 1955 à Sarajevo. Le metteur en scène Stefan Sablic et le chorégraphe Boris Cakshiran ont adapté l'œuvre The Blonde Jewish Girl à la sensibilité contemporaine : à travers l'histoire d'une fille juive qui ne ressemble pas aux autres, la pièce interroge sur les préjudices contre les religions, les couleurs de peau, les couleurs de cheveux et les rejets qu'ils entraînent.
Elle sera présentée au Yugoslavian Drama Theatre à Belgrade.
www.jdp.co.yu

 

Pourquoi l'AEJC ?/Buts/l'Equipe/Contactez-nous/Presse/Lauréats